Prix d'Histoire de la Médecine aux armées - 2010

Publié le par genealogie-magazine.over-blog.com

Le fondateur de la psychiatrie militaire Le médecin général Fribourg-Blanc publié en 2010 aux éditions Christian a reçu le « Prix d'Histoire de la Médecine aux armées – 2010 »

 

A sa sortie de l'Ecole du service de santé militaire, André Fribourg-Blanc se met au service de son pays. Autant au Maroc qu'en France pendant la Grande Guerre, il se comporte en héros en secourant les blessés. Lui-même atteint, il travaille à Paris à l'organisation des évacuations jusqu'à la fin de la guerre. Par la suite, il participe à une mission militaire en Pologne.

Il se spécialise alors en psychiatrie ce qui lui permet d'entrer au Val de Grâce comme médecin traitant et professeur. Il prend la direction du service de neuropsychiatrie. Grâce à ses qualités d'observateur basées sur son expérience passée, son étude sur les psychonévroses de guerre lui permet de poser les fondements de la psychiatrie militaire. Avec le constant souci d'être utile, il développe l'enseignement dans cette spécialité.

Directeur du service de santé d'un corps d'armée, il est fait prisonnier pendant les combats de 1940 et libéré à la fin de l'année. Il est désigné coordonnateur sanitaire pour toute la France occupée et défend les prisonniers de guerre en s'opposant à l'occupant, avec une énergie de tous les instants. Mais à la Libération, il est écarté des responsabilités dans lesquelles il avait excellé.

Il renoue enfin avec ses origines et poursuit son œuvre de bienfaisance en faveur de la jeunesse en difficulté, avec une discrétion absolue. Tous ceux qui l'ont approché, gardent de lui le souvenir d'une force morale et d'une droiture exemplaires. Il a marqué chacun d'eux, de ses exceptionnelles qualités humaines et de son rayonnement.

Auteur: Noël Fribourg-Blanc

Prix 30 €

Pour commander le livre http://www.librairie-genealogique.com/biographies/8432-le-fondateur-de-la-psychiatrie-militaire-le-medecin-general-fribourg-blanc.html  

Publié dans Livres

Commenter cet article