Généalogies célèbres - Édith Piaf

Publié le par Généalogie Magazine

Édith Piaf

La môme de l’acrobate

par Luc Antonini

Baptisée par Louis Leplée la « môme Piaf », Édith Piaf avait la fragilité du mot qui en argot signifie petit oiseau. Du haut de son mètre quarante-sept, Édith Piaf a séduit un très large public qui 50 ans après sa disparition rend hommage à cette voix exceptionnelle.

Sa mort survenue en fait à Plascassier dans les Alpes-Maritimes, mais déclarée à Paris, a été suivie quelques heures plus tard par celle de son ami Jean Cocteau (1889-1963). Son décès fut un deuil national, elle rejoigna sa dernière demeure entourée d'une foule immense. Elle est enterrée au cimetière du Père Lachaise dans le XXIème arrondissement de Paris, non loin d'Yves Montand et de Simone Signoret. Sa tombe est l'une des plus visitée par les touristes.

Les Gassion, famille normande sur dix générations

Les ancêtres d’Édith Piaf ont pour berceaux la Basse-Normandie, la Picardie, le Nord-Pas-de-Calais, l’Italie et le Maroc.

Édith Piaf est née Édith Giovanna Gassion. L’ancêtre le plus lointain localisé en ligne directe est Jean Gassion (n°256), maçon à Castillon, dans le département du Calvados. Son fils, Gilles Gassion (n°128) et son petit-fils, Jacques Gassion (n°64) y ont vu le jour, le premier, le 9 juin 1706, le second, le 9 mai 1740.

Jacques Gassion (n°64) épouse le 18 septembre 1760 à Noron-la-Poterie (Calvados) Suzanne Mancel (n°65) qui lui donne un fils, Jacques François Gassion (n°32) né à Arganchy (Calvados).
Les quatre générations suivantes vont voir le jour à Falaise, dans cette ville où, enfant, Édith Piaf passera une partie de son enfance chez sa grand-mère paternelle.

 

Cette famille à laquelle « elle ne croyait pas » !

Édith Piaf avait un frère et une demi-sœur, mais la vie les a éloignés. Enfants confiés à la garde de parents, ils n’ont pas été élevés ensemble. Le frère, Herbert Gassion, est né à Marseille (Bouches-du-Rhône) le 31 août 1918 ; Édith a un peu moins de 3 ans à cette époque et vit déjà chez ses grands-parents paternels. Herbert Gassion, cadre administratif, s’est marié tardivement, tout d’abord en 1963 avec Henriette Buguet (1891-1971), veuve de Marcel Frédéric Bouin, puis en 1972 avec Jeanne Dufour.
Louis Gassion (n°2) eut une autre fille, Denise Gassion née en 1931 de Jeanne Georgette L’Hôte, fille de Charles Joseph L’Hôte et d’Eugénie Lang. Denise Gassion, artiste lyrique en France, puis au Canada, a épousé en 1950 Roger Brossard. Elle est l’auteur de deux ouvrages consacrés à Édith Piaf « Piaf, ma sœur » et « Édith Piaf secrète et publique ».
Édith Piaf a eu de Louis Dupont (1915-1965) une petite fille, Marcelle Dupont, née en 1933 et morte à 2 ans et demi. Elle a convolé par deux fois, en premier, le 20 septembre 1952 à New York avec René Ducos dit Jacques Pills (1906-1970), divorcé d’Émilienne Henriette dite Lucienne Boyer (1901-1983), son secrétaire ; il était aussi compositeur et acteur français. Point de vue de 1952 en fait sa Une. Dans les derniers mois de sa vie, Édith Piaf a épousé le 9 octobre 1962 à Paris XVIe Théophan Lamboukas dit Théo Sarapo (1936-1970) de vingt et un ans son cadet. Il sera à ses côtés lors de son décès.

 

Patronymes étudiées : Gassion, Mancel, Descamps, Duval, Daravant, Blin, Campagne, Lucier, Debout, Maillard, Crétois, Saïd Ben Mohamed, Bracco, Chapelle, Ben Ali

 

Généalogie Magazine N° 334

Commenter cet article