Mardi 13 septembre 2011 2 13 /09 /Sep /2011 20:02

Karol Józef Wojtyla
Jean-Paul II


par Luc Antonini

 Personne n’a oublié le charismatique prédécesseur du pape Benoît XVI. Jean-Paul II a laissé à tous l’image d’un grand homme que l’amour des autres et de la paix a conduit à devenir le chef de l’Église catholique et l’un des hommes les plus influents de la planète. Béatifié le 1er mai 2011, seulement six années après sa disparition, Généalogie magazine vous propose d’en savoir un peu plus sur la généalogie du « pape polonais ».

En Pologne le patronyme Wojtyla est acuellement porté par 228 personnes, ils vivent dans 35 powiat (district) différents. On trouve ainsi 64 personnes qui portent ce célèbre patronyme dans la commune de Myszków.

 

 

 

Origines paternelles
Le nom polonais « wójt » désignait autrefois un bailli, aujourd’hui un maire de village (le mot est identique à l’allemand « Vogt »). Czaniec, d’où sont originaires les Wojtyla, est une petite ville de Pologne de deux mille habitants, et situé pas trop loin d’une petite ville appelée Kety, en Galicie occidentale. Le plus ancien porteur du nom dont on ait retrouvé la trace dans les actes paroissiaux de Czaniec est un certain Maciej Wojtyla qui suit.
I - Maciej Wojtyla, né en 1765. Sur le registre de l’église, les Wojtyla de l’époque sont enregistrés, évidemment en latin, sous la rubrique hortulanm («petit agriculteur»). Il a un fils, qui suit.

II - Bartlomiej Wojtyla, né en 1788 à Czaniec, il épouse Anna Hudecka, dont il a quatre enfants : Franciska, Marainna , Stanislaw et Franciszek.
III - Franciszek Wojtyla, il est conseiller municipal (juge de paix). On sait surtoutqu’il épousa une jeune fille nommée Franciszka Galuszka dont il eut, entre autres enfants, un petit Maciej, qui suit.
IV - Maciej Wojtyla, né en 1852. Sur les actes paroissiaux de Lipnik, la bourgade voisine où Maciej est allé s’installer, il est mentionné comme « sartor ex Czaniec » (tailleur venu de Czaniec) et « agricola» (agriculteur) et c’est à Lipnik qu’il épouse Anna Przeczek (fille de Franciszek Przeczek et de Maria, née Hess) dont il eut un fils, Karol qui suit. À noter que, après la mort de sa femme, Maciej se remaria et qu’il eut une petite fille, Stefania : cette demi-soeur du père du pape constituera longtemps, avec la cousine Felicja, sa seule « famille ». Le grand-père Maciej, lui, est mort le 23 septembre 1923, à Lipnik. Son petit-fils Karol, alors âgé de trois ans, n’en gardera aucun souvenir.
V - Karol Wojtyla est né le 18 juillet 1879 à Lipnik, non loin de Biala. D’après les archives militaires de Vienne, c’est en 1900 que le jeune Karol Wojtyla est appelé sous les drapeaux, à l’âge de vingt et un ans. Il quitte Lipnik pour la ville voisine de Wadowice, où réside le 56e régiment d’infanterie. Il fait ses classes à Wadowice. Promu caporal, il est envoyé à Lwow où il sert comme surveillant d’intendance dans une école de cadets. Au début de 1904, il rempile et se retrouve à Cracovie comme chef de section, employé aux écritures et à la comptabilité auprès du commandement de la réserve. C’est à cette époque que ce beau militaire à la moustache altière, honnête et cultivé, fait la connaissance d’Emilia Kaczorowska, vingt ans, au très joli visage et aux yeux noirs brillants. Ils se sont rencontrés dans une église de Cracovie, mais on ne trouve pas de trace de leur mariage. Leur premier enfant, Edmond, est né le 28 août 1906.
En 1912, Karol Wojtyla père cumule douze années de service, un enfant de six ans et une femme à la santé fragile. Il demande à devenir fonctionnaire civil. Ses supérieurs sont sur le point d’accepter, mais la mobilisation, en août 1914, interrompt la procédure. Pendant la guerre, la région de Cracovie se retrouve à une portée d’artillerie des armées russes. Le sous-officier Wojtyla se comporte dignement, sans doute, puisqu’il est promu aspirant, et décoré de la croix de fer du mérite.
En 1914 naissance de leur second enfant Olga décédée en bas âge. Il n’aura pas l’occasion de porter ses décorations autrichiennes. En novembre 1918, la Pologne recouvre son indépendance. Comme la plupart de ses camarades, Wojtyla entre sans transition dans l’armée polonaise avec le grade de lieutenant et un uniforme neuf. À Wadowice, le changement de régime s’est fait sans heurt : le 56e RI étant bloqué sur le front italien, la caserne était pratiquement vide lorsque quelques unités revenues par le train ont « pris le pouvoir » sans autre forme de procès.
En 1919, les Wojtyla retournent à Wadowice où s’est ainsi constitué le 12e régiment d’infanterie « renforcé », un corps entièrement polonais composé à partir des restes du 56e RI autrichien, et appartenant à la VIe division polonaise. Commandé par le capitaine Oswald Franck, le 12e RI comprend deux bataillons basés rue de Lwow et rue de l’Armée-Polonaise, ainsi qu’un troisième basé à Cracovie. En 1920 la naissance de leur troisième Karol, qui suit, le futur pape. Il prend sa retraite en 1927 avec le grade de capitaine.

 

Patronymes étudiés Ciezki – Galuszka – Hess – Hudecka – Kaczorowska – Kaczorowski – Kowalczyk – Kuczmierczyk – Malinowska – Passowicz – Przeczek – Rybicka – Sanak – Scholtz – Wiadrowska – Wiadrowski – Wojtyla – Zalewska – Zalewski

 

© Généalogie Magazine n° 312-313

Par genealogie-magazine.over-blog.com - Publié dans : Généalogies célèbres
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Sommaire du dernier numéro

Généalogie Magazine N° 342-343

Dossier Aux sources de vos origines, Les Bordeau-Chesnel, Nathalie Baye,

L’ascendance armoriée de Felipe VI d’Espagne

Prix: 8,90 €

Recherche

Catégories

Calendrier

Novembre 2014
L M M J V S D
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
             
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés