Nouvelle base sur les victimes civiles disparues durant la Guerre d'Algérie

Publié le par Généalogie magazine

Base de données des Victimes civiles disparues durant la Guerre d'Algérie. Il aura fallu attendre juillet 2004 pour que les Archives du ministère des Affaires étrangères publient une première liste de 3781 noms de personnes supposées disparues puis en juin 2005 une seconde liste et une troisième liste en juillet 2007 portant sur 2 275 noms. Parallèlement, une association de rapatriés, le Cercle algérianiste, munie de ces listes, inaugurait en novembre 2007 à Perpignan le Mur des Disparus comportant l'inscription de quelque 2 670 noms (civils et militaires regroupés).

Dans le même temps, le général Faivre entreprenait avec Madame Musso, directrice des Archives du Ministère des Affaires étrangères un premier élagage des listes faisant apparaître deux listes sur les 3 781 personnes enlevées ; une première liste de 2 275 personnes considérées comme décédées ou présumées telles et une liste de 1 506 personnes ayant été libérées ou retrouvées en France métropolitaine. La première liste de 2 275 noms rassemblait 1 614 « disparus » et 653 noms au sort dit « incertain ». Ces derniers sont ceux pour lesquels nous n'avions que peu de renseignements (le total de ces deux listes est de 2 267 car 8 noms apparaissaient comme des doublons).

victimes civiles disparues durant la Guerre d'Algérie (geneafrancobelge.eu)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article