Michel Sementéry nous a quittés

Publié le par Généalogie magazine

C’est avec une profonde tristesse que nous avons  appris le décès, dimanche matin, à l’âge de soixante dix neuf ans. Né le 5 juin 1942 à Paris à la clinique COGNAC-JAY Il suit ses études primaires successivement à l’école maternelle de la rue des Meuniers, à l’école  communale du 315, rue de Charenton puis à l’école privée du Saint Esprit. En secondaire, il fréquente le cours complémentaire, rue BIGNON puis celui du 315 rue de Charenton et deux trimestres en classe de seconde à l’annexe du lycée Jean-Baptiste SAY, devenue le lycée Paul VALERY, boulevard SOULT. Il obtient son B.E.P.C. en juin 1959.Ses parents ne pouvant pas assumer financièrement de longues études, il travaille à partir du 5 février 1960 comme classeur de bureau d’études à la société TREFIMETAUX, société de vente de demi-produit cuivreux, 47, rue de Monceau dans le 8ème arrondissement. Il y reste jusqu’au 28 février 1976, il y exerce successivement les postes d’agent commercial, de chef de groupe administratif puis contremaître sur le site de Brétigny sur Orge dans l’Essonne. Muté le 2 mars 1976 à la société Cuivre et Alliages, 20 rue Alexandre DUMAS à Bagnolet (Seine Saint-Denis) il occupe le poste de responsable de produit, il démissionne le 31 mars 1981 pour entrer comme responsable administratif et acheteur à la société GALLAND, 20 rue de l’insurrection parisienne à Choisy le Roi (Val de Marne). Cette Société fabrique du matériel caténaire destiné aux lignes de chemin de fer. Il y reste jusqu’à son départ en retraite anticipée le 30 décembre 2000. Michel habite successivement 37, rue des Meuniers (Paris 12ème), de sa naissance à mai 1960, 20, rue de La Folie-Regnault (Paris 11ème) de mai 1960 à son mariage le 8 avril 1967, 8 avenue de Bretagne à Soisy sous Montmorency (Val d’Oise) d’avril 1967 au 10 novembre 1971 date à laquelle il s’installe dans un logement acheté, 5, rue LEFEBVRE à Grigny (Essonne).

Le 3 janvier 1962, il est incorporé au titre de la classe 62/1A au 3ème régiment d’infanterie de marine basé à Maisons-Laffitte (Yvelines). A la fin de sa période de classe, il débarque, le 15 mai 1962, en Algérie où il est affecté à la 64ième compagnie de Quartier Général comme dactylo au 5ème bureau de la subdivision, basé au camp FREI sur les hauteurs de Constantine. Il assiste le 3 juillet 1962 à l’indépendance de l’Algérie. Constantine est évacuée par l’armée française fin avril 1963. L’état-major est transféré à Philippeville qui est rebaptisé début mai, SKIDDA, il y reste jusqu’à sa libération le 15 juin 1963. Il avait obtenu la distinction de soldat de 1ère classe et la médaille commémorative d’Algérie.

Michel et son épouse acquièrent en septembre 1979, une maison de ville au 16A mail du Temps des cerises à Evry (Essonne) où ils emménagent le 21 mars 1980. Désirant se fixer définitivement dans la préfecture de l’Essonne, ils achètent le 3 juillet 1985 un terrain de 596 m2 dans un lotissement situé 5 rue du Séquoia. Ils y construisent un pavillon qu’ils habitent à parti du 30 mars 1986. Passionné dès son jeune âge par l’histoire, Michel se spécialise peu à peu dans la généalogie. Le 15 mai 1979, il fonde une association consacrée à l’histoire des familles limousines et marchoises, le cercle généalogique et héraldique de la Marche et du Limousin dont il devient le premier président, il le restera jusqu’au 15 octobre 2004. Le 24 juin 2004, il est élu 7ème président de la fédération française de généalogie qui regroupe 150 associations et 62.000 membres, jusqu'en 2013. Après Il devient Président d’honneur de la fédération française de généalogie.

 A partir de 1982, il publie régulièrement aux éditions CHRISTIAN des ouvrages de généalogie de référence « Les présidents de la république française et leurs familles » (1982), « La descendance de Nicolas Ier de Monténégro » (1985), cet ouvrage reçoit en 1986 le prix BOHUS-SZOGYENY, « OBERKAMPF, sa famille, sa descendance » (1990), « La descendance de Joséphine, impératrice des français » (1994), « La descendance de Charles X » (1997), « Les dynasties européennes au 20ème siècle » (2000), « La descendance du général de MONTHOLON » (2006), « Les MOUNTBATTEN-BATTENBERG, une dynasties européenne » (2009),  « Le Sang des Schneider»  (2016), « Les monarchies du monde» (2022) « Les présidents de la république française et leurs familles tome II» (2022) ainsi que de nombreux articles dans des revues spécialisées. Intéressé par la vie publique et les problèmes sociaux, il est membre du comité d’établissement de la Société TREFIMETAUX de 1965 à 1969.

Il entame également une carrière politique locale en adhérant en 1983 à la section R.P.R., devenu U.M.P. en 2002, d’Evry où il occupe à différentes reprises les fonctions de secrétaire. Présent sur des listes aux élections municipales en 1983 et 1989, il devient conseiller municipal le 1er juillet 1993, il est réélu en 1995, il siège  jusqu’au 23 mars 2001 puis à  nouveau conseiller municipal du 1er février 2006 jusqu’au 14 mars 2008.

Le 14 juillet 2003, il est fait chevalier dans l’ordre national des Arts et Lettres, les insignes lui sont remis le 18 décembre 2003 par Christian JACOB, ministre de la famille.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article