Généalogies célèbres - Marthe Villalonga

Publié le par Généalogie magazine

Marthe Villalonga
La pétulante comédienne

par Luc Antonini

La pétulante, l'irrésistible comédienne qui, depuis le triomphe de La Famille Hernandez en 1957, a semé tant d'éclats de rire sur sa route, nous confie, en toute simplicité, les moments les plus importants de sa longue carrière.


Un peu d'histoire

L’immense majorité des familles de l'île de Minorque sont originaire de Catalogne. On se souvient qu’après la reconquête, par le roi Alphonse III, en 1287, Minorque va se repeupler de "bona gent catalana". Ainsi vont s'établir la foi et le sang, la langue et la culture.
Quelques lignages vont venir directement de Catalogne, mais un grand nombre arrivera dans cette île via Majorque.
Au cours des siècles, de nombreuses familles vont s'éteindre. Au milieu du XVIème siècle, par exemple, existaient les noms Eliot, Baccharan, Banaula, Cucurella, Carnestoltes, qui, de nos jours sont amusants. On se souvient encore de quelques uns de ces lignages dans la toponymie: So'n Camaró, So'n Cal-lar, So'n Mascord, Torre d'en Loçano, So'n Salomó.
Quant aux noms de la péninsule non catalans, ils proviennent primitivement des soldats castillans du Castell de San Felip: Briones, Contreras, Dalmedo (à l'origine "de Olmedo"), Dias, Quevedo, Victori (modification du lignage "de Vitòria") etc. Les noms de famille Barçola et Gorrias sont d'origine basque; le premier semble dérivé de "Balz" qui, en basque veut dire "nègre", et le second équivaut à "le rouquin".
Malgré les dominations étrangères du XVIIIème siècle, et la relation de Minorque avec l'Italie et les Etats-Unis d'Amérique dans les années 1830, les lignages non espagnols trouvés à Minorque sont peu nombreux. Souvenons-nous des britanniques Parsons, Bish et Forbes, le hollandais Van Walré, les italiens Biale, Confort, Landino, Moysi, Natta et Sturla, et les germano-suisses Hédiger, Bauer et Uhler.
Le patronyme Villalonga est très fréquent à Alaior (Alayor en castillan), depuis 1500.
Alaior est une commune d'Espagne de l'île de Minorque dans la communauté autonome des Îles Baléares. A Alaior vivaient aussi des ancêtres d’Albert Camus : parmi les ancêtres de Camus on rencontre Francesc Villalonga (1739-1786).

La lignée de Marthe Villalonga :

I - Juan Villalonga, né vers 1785, décédé le 19 octobre 1826 à Alayor, Minorque, Iles Baleares, (Espagne), épouse vers 1813 Catarina Pons, née vers 1795, décédée avant 1861 à Aïn Taya, (Algérie) dont :

1° Pierre Jean Magin Villalonga, cultivateur à Aïn-Taya, né le 17 mai 1818 à Alayor, Ile de Minorque, (Espagne), décédé le 20 mars 1896 à Rouïba, épouse le 22 juillet 1848 à Ciutadella, Ile de Minorque, Iles Baléares, (Espagne) Juana Quintana née en 1819, décédée le 4 novembre 1858 à Aïn-Taya, fille de Joseph et de Jeanne Fover, épouse en deuxièmes noces le 17 janvier 1861 à Aïn Taya, (Algérie), Marguerite Marie Rose Pons, née le 9 octobre 1838 à Alayor, Ile de Minorque, Espagne, fille de Michel et de Marie Taltavull, dont :


a) Juana Villalonga, née le 20 juin 1858 à Aïn-Taya (Algérie).
b) Jean Villalonga, cultivateur né le 6 octobre 1865 à Rouïba, (Algérie), épouse le 21 juin 1902 à El Biar, (Algérie), Catherine Hernandez, née le 20 septembre 1863 à Ciutadella (Ile de Minorque), (Espagne)  fille de François Barthélémy né vers 1828, décédé en 1899 et de Catherine Pons.
c) Marie Villalonga, (Villalongue) née le 22 mai 1868 à Rouïba, (Algérie), épouse le 24 octobre 1891 à Rouïba, Alger, (Algérie) François Gorrias cultivateur, né le 25 septembre 1863 à Rouïba, (Algérie), fils de François et de Marie Barcelo, dont :


- Alexandre Gorrias, né en 1898.
- Pierre Gorrias, né le 2 juillet 1900 à Rouïba, (Algérie).
- Jeanne Gorrias, née le 21 décembre 1901 à Rouïba, (Algérie), épouse le 29 juin 1926 à Alger Jean Baptiste Riera.
- Pierre Gorrias né le 22 octobre 1904 à Rouïba, (Algérie).


d) Michel Villalonga, cultivateur né le 6 octobre 1869 à Rouïba, (Algérie) épouse le 28 avril 1898 à Rouïba (Algérie) Hélène Joséphine Pons, née le 19 mars 1876 à Alger, fille de Francisca (décédée le 8 août 1885 à Rouïba) veuve de René Gélabert dont :


- Pierre Villalonga né le 19 janvier 1901 Aux trois caves à Rouïba, (Algérie), décédé le 23 mars 1901 à Rouïba, (Algérie).
- Paul Jean Villalonga né le 26 janvier 1912 à Rouïba, (Algérie). décédé le 12 décembre 1967 à Sérignan (Hérault), agriculteur, épouse le 12 décembre 1935 à Rouïba, (Algérie) Marguerite Isabelle Faner-Esbert, née en 1914, décédée en 2011.


e) Marguerite Villalonga, ménagère née le 20 janvier 1871 à Rouïba, épouse le 7 juillet 1894 à Kouba, Alger, (Algérie), Georges Laurent Florit, cultivateur né le 18 mars 1869 à Alger, fils de Gorges et de Marie Catherine Thérèse Carreras, dont :


- Alphonse Jean Florit, né le 26 juin1897 à Rouïba, (Algérie) épouse le 15 janvier 1920 à Rouïba, (Algérie) Marie Jacona.


2° Gabriel Villalonga.

Patronymes étudiées : Villalonga, Pons, Quintana, Hernandez, Gorrias, Florit,

Généalogie Magazine n° 352-353

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article