Dépouiller les archives judiciaires

Publié le par Généalogie magazine

Le généalogiste ne commence pas ses recherches par les procès de ses ancêtres, même s'il y a là une source complémentaire non négligeable, notamment en matière politique; mais les archives judiciaires fournissent bien d'autres renseignements : le juge de paix a joué, notamment pour les tutelles et curatelles, le rôle que tenaient avant la Révolution à Paris les commissaires au Châtelet et en province le bailli ou le sénéchal ; les notaires et les commissaires priseurs ont au tribunal leur dossier personnel, dossier de nomination et de contrôle, etc. Les archives de la Police, dans la mesure où elles sont versées et consultables, fournissent aussi de très riches fonds, mais, presque exclusivement aux Archives nationales, où les versements ministériels constituent la sous-série F7 (police générale). Notons aussi les fonds sur les émigrés de l'époque révolutionnaire, qui furent sous la surveillance de la police et qui étaient loin d'appartenir tous à la noblesse, d'où leur place dans ce chapitre, plutôt que dans celui sur la noblesse.

2016, 45 pages, 15 x 21 cm, broché

10,00 €

 Commander

 

Publié dans Livres

Commenter cet article